Vie quotidienne

Agenda des actions

Contacter le service vie quotidienne au 02 76 51 51 10 pour connaître l'agenda des actions (ateliers,...).



Actions du service en 2014


Santé

La Mission Locale propose des entretiens individuels spécialisés aux jeunes qui rencontrent des problèmes liés à la nécessité de soins à l’accès aux droits etc. Une écoute attentive permet de clarifier ses besoins, de les exprimer et de trouver des solutions.

Cette action permet en outre de soutenir la vigilance dans la prévention des conduites à risques, de proposer un appui face à un problème administratif d’accès aux droits (CMU, ouverture de droit à la sécurité sociale, recherche d’une mutuelle …) et de lutter contre le non recours aux droits...

Défi « 1 mois sans alcool » !

Accompagnés par la Mission Locale, des jeunes ont relevé le défi de ne pas consommer d’alcool pendant 1 mois. A mi-chemin entre prise de conscience d’un fait de société et démarche de prévention santé, cette initiative a eu pour ambition de :
- Sensibiliser les jeunes aux risques liés à la consommation excessive d’alcool
- Proposer le partage d’une expérience collective
- Favoriser la prise de conscience concernant les consommations excessives ou pouvant le devenir et accompagner un changement de comportement

Deux défis ont été organisés durant l’année réunissant deux groupes de 4 à 5 jeunes motivés par l’expérience.

Chaque semaine, les jeunes ont été invités à partager leurs ressentis face à des situations dans lesquelles ils ont pu se trouver en difficulté. Les jeunes présents ont pleinement exploité ce temps de rencontre hebdomadaire pour échanger de façon beaucoup plus large sur leurs craintes ou atouts face à la perspective de vie active. La convivialité et la proximité des relations dans un petit groupe leur a permis de trouver de la solidarité, de l’amitié. Les échanges ont déclenché des prises de conscience sur leur propre comportement vis-à-vis de l’alcool, notamment sur la dangerosité d’une consommation excessive ou très régulière, au-delà de ce qui pouvait être espéré.

Défi « sans tabac »

La Mission Locale a organisé un défi « sans tabac » avec ses partenaires pour amener les jeunes à se questionner sur la possibilité d’arrêter de fumer ainsi qu’en envisager les effets bénéfiques.
Le projet a réuni deux organismes de formation, l’association la Boussole et une pharmacie.

La règle a consisté à s’abstenir de fumer pendant une journée et à échanger entre jeunes et avec des professionnels à ce sujet.

Le Sida ? « tatoo compris »  

La Mission Locale a organisé une journée d’information et de sensibilisation à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida le 1er décembre.
Les jeunes ont été informés sur les risques, les modes de prévention et de dépistage. Ils ont pu obtenir un tatouage temporaire de couleur rouge représentant le nœud symbole de la lutte contre le Sida et des préservatifs ont été distribués gratuitement.
  
Café des parents et futurs parents

Une fois par semaine, les jeunes ayant des enfants ou ayant le projet d’en avoir, viennent partager leurs expériences, leurs questions, leurs inquiétudes, leurs doutes, au sujet du quotidien, de l’organisation de la vie avec les enfants et de la possibilité de mener parallèlement projet professionnel et vie personnelle.
Ces échanges permettent de mettre en lumière la difficulté à se faire aider (trouver des moyens de garde, s’appuyer sur le père) et à accepter l’idée de la séparation avec l’enfant, au moment de la scolarisation ou d’un emploi. La contraception, les grossesses à répétition, la place de l’enfant sont des sujets régulièrement abordés.

Point écoute jeunes

La présence de deux psychologues cliniciennes (1 ETP) répond aux besoins d’une prise en charge dans un délai raisonnable de la souffrance psychosociale de certains jeunes accompagnés par les conseillers. La proximité, la spécificité et la souplesse du Point écoute jeunes facilitent l’accès des jeunes.

Les groupes de parole sont nés du constat de la solitude vécue par des jeunes en rupture familiale ou sociale et des bienfaits de l’expression des jeunes dans le cadre collectif, s’il est rassurant.
Les jeunes peuvent venir de leur propre initiative ou être orientés par les conseillers ou partenaires qui auront repéré des freins d’origine psychologique au parcours d’insertion.

Les rencontres avec une psychologue permettent aux jeunes de s’exprimer, de mettre des mots sur leurs souffrances, d’accompagner la prise de conscience et la compréhension de leurs problèmes, de leur permettre de se questionner, de réfléchir et de trouver des solutions pour aller de l’avant et apaiser leurs conflits.
Certains jeunes ont des difficultés dans l’élaboration de leur projet (difficulté à faire des choix), dans la recherche d’une formation, d’un poste de travail (problème de mobilité dû à une phobie des transports, difficulté à affronter ses pairs). Le Point Ecoute permet à ces jeunes de retrouver confiance en eux et les soutient dans la mise en place et la réalisation de leur projet.
Si le besoin d’une prise en charge psychologique plus lourde ou plus spécifique est identifié, le jeune peut être orienté par la psychologue vers un autre professionnel de santé qualifié.

Groupe de parole libre
Les thèmes abordés sont multiples : les relations, la solitude, la communication, la confiance en soi, la timidité, le jugement et le regard des autres (discrimination), les droits (égalité homme/femme, le mariage, les papiers…), le respect, la famille, l'école, l'éducation, le travail, la santé (régime, addictions), l’humeur,...

Groupe de parole restons Zen
Ce groupe de parole hebdomadaire a pour objectif de de travailler sur la gestion des émotions : les difficultés relationnelles avec les amis et la famille, le travail, le permis de conduire, l’entrée en formation et l’oral d’entrée en formation, la confiance en soi, les projets de vie, le handicap, le deuil, le fait de faire des choix,…

Groupe de parole sur site
La psychologue anime une rencontre avec les jeunes des sites décentralisés de la Mission Locale soit durant les plages d’accueils sans rendez-vous, soit lors des informations collectives.

Groupe de parole intégration dans dispositif 
Ce groupe de parole a pour objectif de proposer aux jeunes en phase d’intégration dans le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE), un temps d’échange, un espace de parole pour bien comprendre en quoi consiste ce dispositif avant de l’intégrer.

Groupe de parole préparation aux tests oraux d’entrée en formation
Ce groupe de parole a pour objectif d’aider les jeunes à préparer leur oral d’entrée en formation dans le domaine du sanitaire et sociale. Les conseillers proposent ce groupe de parole aux jeunes ayant bénéficié d’une préparation aux tests écrits et d’une simulation individuelle d’entretien de motivation.

Mobilité

Dans le cadre des démarches favorisant l’autonomie et l’insertion professionnelle, la mission locale propose un accompagnement spécialisé autour de la mobilité des jeunes.

L’autonomie de  déplacement du futur salarié est un critère de sélection de la part des employeurs.
Pour les personnes les plus fragilisées, les difficultés de mobilité peuvent constituer un facteur supplémentaire d’exclusion. Ces difficultés ne sont pas seulement dues à des problèmes de transport, mais également à des blocages psychologiques qui empêchent certaines personnes de se déplacer aisément.

Les aides à la mobilité s’adressent à tous les jeunes inscrits à la Mission Locale et rencontrant des difficultés pour financer ou assumer des frais liés à leur mobilité dans le cadre d’un nouveau contrat de travail, d’une entrée en formation, d’une recherche d’emploi ou de formation, d’un stage en entreprise ou de démarches liées à l’insertion.

Informations et conseils sont proposés aux jeunes pour en savoir plus sur le permis à 1 € par jour avec caution de l’Etat, le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale, les abonnements aux transports en commun dans l’agglomération, les lignes FAST et le réseau astuce.

En septembre 2014, le nouveau dispositif du Conseil Régional Pass Région Mobilité-Emploi est venu enrichir la palette des aides mobilisables pour les jeunes en emploi d’avenir ou suivant une formation du Contrat d’Accès à la Qualification.
  
Atelier repérage dans Rouen 

L’atelier est destiné à s’orienter et se déplacer aisément sur le territoire de la métropole : repérage et utilisation des ressources concernant les déplacements (plans, sites internet, itinéraires), puis exercice pratique à pied et en transports en commun.

Information sur le choix de l’auto-école et le financement du permis 

A un âge où la question du permis se pose assez naturellement, le choix de l’auto-école, les modalités de passage du permis et son financement sont des enjeux majeurs. De nombreux jeunes ont besoin d’être épaulés lorsqu’il s’agit de franchir le pas et de s’inscrire. La localisation de l’auto-école et les horaires d’ouverture, le contenu du forfait et les données contractuelles liées à la formation dispensée sont autant de questions pour effectuer un choix libre et éclairé.
Le bon niveau de communication entre la Mission locale et un réseau d’auto-écoles couvrant la métropole rouennaise, permet de dénouer certains problèmes administratifs.
La sollicitation d’aides financières permet de soutenir le projet permis, en œuvrant également sur le soutien pédagogique.
Des échanges récents avec le Bureau d’Education Routière (DDTM) permettront une participation et une représentation des usagers d’auto-école au Comité Local de Suivi.

Ateliers code de la route 

Outre l’aspect légal et formel du code de la route, cet atelier hebdomadaire permet la transmission d’un message de prévention routière et de sensibilisation à l’attitude citoyenne du conducteur (quel que soit le mode de déplacement).
L’atelier permet de dédramatiser l’apprentissage et met en lumière le caractère parfois piégeur des questions du code de la route.

Logement


De janvier et décembre 2014, 659 jeunes ont bénéficié de l’appui du Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes de l’agglomération rouennaise porté par la Mission Locale, soit une augmentation de 2 % de 2013 à 2014.
Cette hausse reflète le niveau des attentes des jeunes en ce qui concerne l’information sur le thème du logement et de l’hébergement et leur besoin d’accompagnement.

Tous les jeunes qui souhaitent une information ou un conseil sur logement et l’hébergement peuvent être reçus par un conseiller spécialisé au sein du CLLAJ. Parmi ces jeunes, certains demandent à être accompagnés et aidés tout au long des étapes de leur accès à un logement. 

Micro crédit personnel

Les banques sont réticentes à octroyer des prêts aux jeunes aux revenus modestes et irréguliers. Alors, pour financer leurs dépenses, certains jeunes font appel à des crédits à la consommation dont les taux de remboursements les entraînent parfois vers le surendettement.

Le microcrédit instruit par la Mission Locale repose sur les mêmes fondements que le crédit à la consommation. Levier pour l’insertion, ce dispositif permet d’accorder jusqu’à 3000 € avec un taux d’intérêt fixé à 2,9 % par notre partenaire bancaire.

Prévention de la récidive et accompagnement des jeunes sous « main de justice »

La Mission Locale offre un accompagnement personnalisé aux jeunes sous « main de justice » incarcérés ou non. La spécialisation d’un conseiller référent pour ce public, permet une meilleure prise en compte des conséquences de la situation judiciaire des jeunes et une meilleure anticipation des échéances judiciaires, grâce aux liens développés avec les partenaires concernés.
L’accompagnement réalisé agit sur les facteurs de non récidive, il permet d’éviter les sorties sèches et les périodes de désœuvrement.

Un planning est organisé pour permettre la rencontre avec les jeunes détenus, mais leur présence aux permanences reste aléatoire du fait des mouvements en Maison d’Arrêt (sport, promenade, ateliers, disponibilité du personnel, etc.). De plus, un changement d’organisation, survenu fin 2013, ne permet plus l’accès des jeunes femmes au Plateau Technique (lieu d’accueil habituel des détenus).